Creux du Van - sylviephotos

Aller au contenu

Menu principal :

Canton de Neuchatel
La randonnée que vous propose,  permet de découvrir l'immense cirque rocheux

du

CREUX du VAN.


Les falaises , d'une hauteur de 200 mètres , s'élèvent jusqu'à 1400 mètres d'altitude.
Elles forment un arc de cercle en forme de fer à cheval, de près de deux kilomètres.
Le chemin qui longe le bord de la falaise sur toute sa longueur est accidenté mais facile.

Pour les personnes sujette au vertige il est préférable de passer derrière le mur de pierres sèches qui borde l'alpage.
Le Creux du Van offre une vue panoramique exceptionnelle.
Du coté nord, le Val de Travers, les Ponts de Martel, la chaine du Jura franco-suisse et plus loin le lac de neuchâtel et celui de Bienne.
Du coté sud, depuis le point culminant du Soliat (1463m), la quasi totalité des Alpes Suisse et le Massif du Mont-Blanc.
Le Creux du Van est atteignable depuis les villages du Val de Travers uniquement à pieds.

Plusieurs itinéraires conduisent au sommet.
Depuis Noiraigue par la ferme Robert et le chemin du Single ou depuis Couvet par le chemin des 14 contours.

On peut aussi y accéder en voiture jusqu'à la métairie du Soliat, depuis le village de Provence au bord du lac de Neuchatel.
La ferme Robert est atteignable en voiture depuis Noiraigue
ou à pied par un chemin forestier assez pentu et escarpé, qui serpente en sous-bois.
Depuis la ferme Robert, un large chemin mène à l'embranchement du Sentier du Single.
Le chemin est très ombragé et agréable à parcourir.
Le début du chemin du Single est très raide et recouvert de cailliasse glissante et instable.
Ensuite la progression se fait encore plus difficile. Le sentier, très accidenté, grimpe au travers de la forêt.
La pente est sévère et très éprouvante physiquement.



Quand on arrive sur l'alpage du Soliat et que l'on découvre le cirque des falaises du Creux du Van on est ébloui par tant de beauté.
C'est tellement grandiose que l'on en oubli la rudesse de cette montée harassante
Dans le sous-bois et sur le bord de la falaises croît une riche flore alpine : anémones, asters, grandes astrances et gentianes etc...
C'est aussi une réserve naturelle ou bouquetins, chamois, chevreuils, cerfs,et autres animaux vivent en toute liberté.
Avec un peu de chance on peut les approcher d'assez près.


Le chemin des 14 contours est plus facile et moins accidenté.

Les murs de pierres sèches qui séparent l'alpage du Soliat du bord de la falaise.
Très bien entrenus, ils sont typiques au paysage jurassien.
La métairie d'alpage du Soliat, fait aussi buvette et restaurant. L'accueil y est très sympathique.
Entouré par une immense prairie ou paît en toute tranquilité le bétail, le site est un véritable havre de paix.
 
Retourner au contenu | Retourner au menu