Gorges de la Borgne - sylviephotos

Aller au contenu

Menu principal :

Canton du Valais > Val d'Hérens
Entre prairies verdoyantes, falaises à pic, gorges profondes,
sources naturelles d'eau chaudes et pyramides
c'est en prendre plein les yeux
en remontant le cours de la BORGNE
entre BRAMOIS, dans la plaine du Rhône, et EUSEIGNE, dans le Val d'Hérens en Valais.

Bienvenue dans les

GORGES de la BORGNE
La BORGNE est formée de deux rivières qui confluent à LES HAUDERES :
celle du vallon d' Arolla qui prend naissance au glacier d'Arolla et celle du vallon de Ferpècle qui vient du glacier de Ferpècle.

est s'écoule au fond du Val d'Hérens jusqu'à Euseigne où elle s'enfonce dans des gorges profondes sur près de 3km de longueur jusqu'à Bramois où elle se jette dans le Rhône.




La randonnée dans les gorges de la Borgne commence au Pont de Bramois.
Au départ de Bramois le chemin qui longe la rivière est très agréable à parcourir et ne présente aucune difficulté.



Le chemin passe sous l'hermitage de LONGEBORNE accroché dans la paroi.
Depuis ce petit pont le sentier se met à grimper dans la forêt.
Le sentier devient très raide, escarpé et vertigineux.
Aprés avoir crapahuter dans le sous-bois, on débouche sur une partie plate, depuis laquelle le coup d'oeil sur la rivière, qui coule tumultueusement 100m en contrebas est époustouflant.
Arès ses quelques mètres de plat, le sentier continue au travers de la forêt et descend abruptement  jusquâu lit de la rivière.
Sur quelques dizaines de mètres, l'on passe dans le lit de la rivière, pour rejoindre le petit pont qui enjambe la rivière.
En cas de fortes pluies, ou que la Borgne atteint un niveau d'eau important, ce tronçon est impraticable.
Depuis le pont : vue sur la rivière et les falaises abruptes qui l'entourent.
Après un court instant de repos, c'est reparti pour la partie la plus éprouvante physiquement.
Quand on arrive au torrent, qui rejoint la Borgne, c'est la surprise. Un escalier presque droit grimpe le long du torrent tumultueux, et là le moral en prend un coup. La montée est rude.
Enfin le sentier se fait moins pentu, mais reste tout aussi accidenté.
Quand on débouche enfin sur cette prairie à moutons le plus difficile de la randonnée est derrière.
Après cette longue et harassante marche, on arrive à COMBIOULA et c'est la récompense.
Une source d'eau chaude à 29° et un petit bassin d'environ 2 mètres me tend les bras.
La baignade est un vrai régal.
Après ce moment de détente bienfaisant,  je continue continue jusqu'à EUSEIGNE par un large chemin forestier qui passe sous les fameuses pyramides.
Ces impressionnant reliefs naturels en forme de cônes, mesurent 10 à 15 mètres de haut.
Elles sont surmontées d'un bloc de pierre, qui peut peser jusqu'à 20 tonnes.
Euseigne
Charmant petit village valaisan, typique du Val d'Hérens.
 
Retourner au contenu | Retourner au menu